A l’occasion des BIS 2016, 27 organisations de musiques actuelles (réseaux régionaux, fédérations et syndicat) présenteront une plateforme de propositions « Pour des politiques ambitieuses et audacieuses en faveur de la diversité musicale » lors de cette conférence de presse. Dans le prolongement d’une démarche initiée aux BIS en 2010, cette plateforme fait état des enjeux qu’il nous semble indispensable et urgent de partager pour une meilleure prise en compte des pratiques actuelles de la musique. Liste des signataires : AJC, Après-Mai, Avant-Mardi, Collectif Musiques & Danses du Monde en Idf, CD1D, FAMDT, Ferarock, FEDELIMA, la FELIN, Fneijma, Fraca-Ma, Grand Bureau, PAM, le Patch, le Pôle, Polca, PRMA, RAMA, RAOUL, RCA, Rezo-Parleur, RIF, RMAN, SMA, Ufisc, Zone Franche…

Ce texte est le fruit d’une démarche collective entre réseaux, fédérations et syndicat des musiques actuelles. Il fait état des enjeux qu’il nous semble indispensable et urgent de partager plus largement avec les acteurs, les élus et relais des territoires, l’État et la société civile, pour que la part culturelle et artistique de notre société ne soit pas davantage mise à mal, que la diversité des initiatives et des pratiques soit reconnue, respectée et soutenue. Et que nous puissions contribuer collectivement à une société où les droits culturels soient un des fondamentaux de notre action quotidienne.

Car en effet, les musiques actuelles font face à de nouveaux enjeux culturels, économiques et sociétaux. Constructives, de nombreuses initiatives locales, organisations territoriales et nationales sont en première ligne sur les questions de coopération, de développement des territoires, de responsabilité sociale, d’environnement, de santé… Elles créent des passerelles et expérimentent sur tous les fronts. Construire les complémentarités et les articulations nécessaires, entre projets, entre organisations, entre politiques publiques, soutenir les maillons les plus fragiles, poursuivre les expérimentations et les généraliser, nécessitent de l’ingénierie, du temps et de la confiance. C’est ce que revendique collectivement à travers ce manifeste l’écosystème musical, en souhaitant malgré un contexte difficile, la mise en œuvre de politiques ambitieuses et audacieuses en faveur de la diversité musicale.

Conférence de presse

le jeudi 21 janvier 2016 à 11h30, aux BIS de Nantes (Salle J)

Dans le cadre des BIS (Biennales Internationales du Spectacle) de Nantes, les 20 et 21 janvier 2016, les 26 réseaux régionaux, fédérations et syndicat des musiques actuelles signataires présenteront cette plateforme de propositions « Pour des politiques ambitieuses et audacieuses en faveur de la diversité musicale » lors d’une conférence de presse, le jeudi 21 janvier à 11h30 – Salle J.

Découvrez la plateforme commune ici : www.diversite-musicale.org